Gnose - L'Institut Culturel Quetzalcoatl

Gnose ICQ dans: Anglais | Espagnol

 

La Question Précédente

Quelle est la différence entre la Conscience, l'Intelligence et la Mémoire ?

Réponse du Maître Samaël Aun Weor :

Les gens confondent la Conscience avec l’intelligence ou avec l’intellect, et on dit d’une personne très intelligente ou très intellectuelle, qu’elle est très consciente.

Nous affirmons, pour notre part, que la Conscience chez l’homme est, hors de tout doute et sans crainte de nous tromper, une espèce très particulière d’appréhension d’une Connaissance intérieure, totalement indépendante de toute activité mentale.

La faculté de la Conscience nous permet d’obtenir la connaissance de nous-mêmes.

La Conscience nous confère une connaissance intégrale de ce que l’on est, d’où nous venons, de ce que l’on sait réellement et de ce qu’on ignore vraiment.

La Psychologie Révolutionnaire enseigne que seul l’homme lui-même peut parvenir à la connaissance de lui-même.

Nous seuls pouvons savoir si, à un moment donné, nous sommes conscients ou non. Nous sommes les seuls à pouvoir juger de notre propre Conscience et si celle-ci existe vraiment à tel ou tel moment.

Seul l’homme lui-même, et personne d’autre que lui, peut se rendre compte qu’il a été conscient, l’espace d’un moment, et qu’avant cet instant il n’était pas réellement conscient, qu’il avait sa Conscience très endormie. Ensuite il oubliera cette expérience ou la gardera en mémoire, comme le souvenir d’une puissante expérience.

Samaël Aun Weor. Livre : « L’Éducation Fondamental ».

 

Réponse du Magazine "La Sagesse de l'Être" :

Dans le temple de Delphes il y a une inscription qui dit « Homo gnosce te ipsum », (homme, connais-toi toi-même) mais cela ne serait pas possible sans la psychologie révolutionnaire qui nous invite à l'auto-observation libre de toute activité mentale, sans être confondu avec intelligence ou mémoire. Ainsi l'être humain sort du sommeil profond de la conscience, c'est-à-dire qu'il rêve profondément dans sa vie mécaniste, conduisant, mangeant, dansant, s'exerçant avec la conscience endormie, sans auto-exploration intérieure.

La conscience perçoit des valeurs, des vertus, des qualités, si elle se réveillait, une personne agressive n'attaquerait pas, elle dénoterait un changement ; un insulteur n'oserait plus insulter ; La vie sera différente lorsque l'être humain se rendra compte et accepte qu'il dort et se donne la possibilité de commencer à se réveiller. La conscience est la capacité de percevoir l'essence profonde des choses, de la nature, de tout.

Le Magazine "La Sagesse de l'Être", 90, Chap. « La Conscience. »